Abstention en première lecture du vote de la loi Santé

Je m’abstiens sur le vote de la loi Santé.

L’abstention et pas le vote contre, parce que je trouve dans ce texte des avancées comme :
– la fin du numerus clausus
– les assistants médicaux
– le cumul emploi-retraite pour les médecins
– les délégations de tâches aux pharmaciens et aux infirmiers

Ce sont autant de propositions pour faire face aux déserts médicaux et assainir la situation sur le long terme.

Mais…

Abstention parce que je pense que ces propositions ne suffiront pas à répondre sur le court terme à la détresse actuelle des habitants de certains départements dont le mien, et à celle des professionnels de santé qui, dès lors, travaillent dans des conditions qui ne sont pas les meilleures pour un bon service. Certains de mes concitoyens renoncent aux soins, il faut entendre cela, par manque de médecins.

Abstention enfin parce que le gouvernement actuel ne porte pas la responsabilité de la situation actuelle. Les précédents l’ont vu venir mais n’ont rien fait ou si peu.

J’attends maintenant la lecture définitive du texte.

ARTICLES LIES
Intervention sur le projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé
Santé, ruralité, environnement… le travail continue, différemment ! Echantillons de la semaine passée