Football Féminin – 2e division ⚽️

J’ai co-signé le courrier de mon collègue François Cormier Bouligeon – Député du Cher pour interpeler le Président de la FFF – Fédération Française de Football au sujet de la 2e division de football féminin pour la création d’une 3e poule à titre provisoire : 

« La crise sanitaire est d’une ampleur exceptionnelle. Comme les pays du monde entier, nous sommes contraints de prendre des mesures elles-mêmes exceptionnelles. C’est ainsi que le Premier ministre a décidé de mettre un terme à l’ensemble des championnats. 

Cette décision implique de nombreuses conséquences, toutes difficiles à gérer, et je vous félicite pour le travail que vous avez conduit en ce sens avec le ministère des Sports. 

Néanmoins, les circonstances auxquelles nous sommes confrontés doivent nous inciter à rechercher des solutions innovantes à même de réduire ou de compenser les injustices que l’arrêt brutal des championnats entraîne. 

Le football français s’honore de développer la pratique féminine depuis ces dernières années. Nous avons accueilli la Coupe du monde féminine en 2019 qui a permis d’amplifier la dynamique en faveur du football féminin. 

Nous devons encourager encore davantage cette dynamique ! 

Or la solution retenue pour l’accession aux deux poules de la deuxième division nationale lèse un grand nombre de clubs arrivés en tête de leurs championnats régionaux qui, dans des circonstances normales, auraient pu concourir aux matchs de barrage permettant l’accès à la deuxième division. 

Ainsi huit champions de ligues régionales se retrouvent pénalisés par cette décision : 

* Bourges 18 (Ligue Centre-Val de Loire), 

* US Saint-Vit (Ligue Bourgogne-Franche-Comté), 

* FC Mordelles (Ligue Bretagne), 

* Grand Calais Pascal Football Club (Ligue Hauts-de-France), 

* Avenir Club Avignonnais (Ligue Méditerranée), 

* Évreux Football Club 27 (Ligue Normandie), 

* Croix Blanche Angers Football (Ligue Pays de la Loire), 

* Vaux le Pénil La Rochette Football Club (Ligue Paris Île-de-France). 

Depuis quelques années, l’idée de la création d’une troisième division nationale fait l’objet de réflexions, car elle permettrait d’offrir un niveau intermédiaire de progression entre le niveau régional et la deuxième division nationale. Il est sans doute trop compliqué de mettre en place cette troisième division dans l’urgence. 

En revanche, ce qui nous apparaît possible et juste, serait la création, à titre provisoire, d’une troisième poule de deuxième division qui pourrait accueillir les clubs n’ayant pas été sélectionnés par votre décision du 16 avril. 

Nous nous tenons à votre disposition pour échanger sur cette proposition. »

ARTICLES LIES
Reprise de la dette des établissements de santé (Vierzon)
Réunion de groupe MoDem – Retour sur l’initiative franco-allemande historique pour l’UE