Plan jeunesse : un jeune, une solution

Le Premier ministre a présenté les dispositions du « plan jeunes », annoncé par le Président de la République le 14 juillet. Alors que 700 000 jeunes entreront sur le marché du travail en septembre, ce plan porte un engagement fort : aucun jeune ne sera laissé sans solution.

Le Gouvernement a décidé de faire de la jeunesse sa priorité. Le Premier ministre a donc annoncé un investissement sans précédent de 6,5 milliards d’euros pour l’insertion des jeunes.

Ce plan se déclinera autour de 3 piliers :

1-faciliter l’entrée dans la vie professionnelle : en incitant les entreprises à embaucher des jeunes grâce à une baisse du coût du travail, permise par une compensation de cotisations à hauteur 4 000€ pour toute embauche d’un jeune de moins de 25 ans, et ce jusqu’à 2 SMIC ;

• Des missions d’utilité sociale pour jeunes en quête de sens

2-orienter en formant 200 000 jeunes dans les secteurs et métiers d’avenir : formations qualifiantes dans la transition écologique ou encore le numérique ;

             • De nouvelles formations qualifiantes vers les métiers d’avenir grâce au Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC)

• Des formations qualifiantes pour répondre aux besoins du secteur du soin et de la santé

• Des formations numériques à portée de tous

• Des parcours personnalisés pour les décrocheurs entre 16 et 18 ans

• Des places de formation supplémentaires pour les lycéens et les étudiants

3-ne laisser personne au bord de la route : 300 000 parcours et projets d’insertion sur mesure pour accompagner les jeunes les plus éloignés de l’emploi.

            • Un renforcement des dispositifs d’inclusion durable dans l’emploi : Parcours Emploi Compétences (PEC) et Contrat Initiative Emploi (CIE)

• Une augmentation importante des dispositifs d’accompagnement vers l’emploi : Garantie jeunes et Parcours Contractualisé d’Accompagnement vers l’Emploi et l’Autonomie (PACEA)

• Un Accompagnement Intensif Jeunes (AIJ) mis en place par Pôle emploi doublé

• 3 000 places dans le dispositif SESAME, un accompagnement sur-mesure vers les métiers du sport et de l’animation

Les étudiants ne sont pas oubliés dans ce plan, avec deux mesures fortes :

-un soutien renforcé pour les jeunes en alternance avec 200€ de plus pour les mineurs et 500€ de plus pour les 18/25 ans ;

le ticket resto’ U à 1€ pour les étudiants boursiers (contre 3,3€ aujourd’hui) ainsi que le renforcement des prêts-études garantis par l’Etat.

Le Premier Ministre l’a rappelé, et je m’en félicite, « La jeunesse est LA priorité des 600 jours et nous devons mettre le paquet sur l’emploi des jeunes » 

Déjà ambitieuses, les aides pour les contrats d’apprentissage ont été confortées par les parlementaires cette semaine et élargies aux étudiants de master : 5 000€ pour un contrat d’un apprenti mineur et 8 000€ pour un majeur jusqu’à 25 ans.

Le plan de relance du Gouvernement et le plan de relance européen obtenus grâce à l’initiative et la force de conviction du couple franco-allemand, permettront de dégager « les moyens exceptionnels » dont nous avons besoin.

Mais, c’est plus largement que nous devons réussir. Communes, départements, régions, au-delà des clivages, « nous avons besoin de nous réunir pour faire face à la crise » a rappelé le Premier ministre.

ARTICLES LIES
Passage au stade 3 de l’épidémie
Projet StopCovid